6ème arrondissement À paris À table

Judy, la cantine qualitarienne

judy-paris-10

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous allez bien. Nous revoilà de retour à Paris. Si vous avez lu notre dernier article sur notre nomination au Liebster Award, vous avez peut-être compris que mon régime alimentaire tournait quand même beaucoup autour des burgers et autres accumulations de gras en tous genres. Mais il m’arrive aussi de laisser un peu de répit à mon corps et d’apprécier la finesse de certains restaurants. Et c’était le cas ce dimanche, où j’ai brunché avec ma petite Léa, de brunechocolat.fr, au coeur de Saint-Germain-des-Prés. Alors prenez-une chaise, asseyez-vous, et à table : direction Judy, la cantine qualitarienne !

Si vous aussi vous étiez à Paris ce week-end, vous serez d’accord avec moi : nous avons eu droit à une météo à rester sous la couette pendant deux jours entiers. Et pourtant, j’ai pris mon courage à deux mains. Si Aurélie était de son côté en week-end famille dans sa petite campagne natale, je n’allais pas laisser passer de mon côté une occasion de bruncher.

Et pour satisfaire ce besoin (presque) primaire, direction le 6ème arrondissement, à deux pas du jardin du Luxembourg. À l’angle de la rue de Fleurus et de la rue d’Assas, Judy occupe toute la façade d’un bel immeuble. A cause de la pluie, Léa et moi n’avons pas pu profiter de la terrasse, avec ses si jolies chaises qu’on aimerait tous avoir chez soi.

A notre arrivée, on nous annonce 20 minutes d’attente : ça reste très raisonnable pour un dimanche à Paris. J’ai profité de ces quelques minutes pour photographier ce petit coin gourmand et les partager avec vous.

judy-paris-4

judy-paris-5

Judy : the good life

Côté ambiance et décoration, je n’ai pas été déçu. Dès l’entrée dans le restaurant, on se sent un peu comme chez soi. C’est lumineux, il n’est ni trop grand ni trop petit, pas trop bruyant, et très joliment décoré.

De jolis luminaires sont suspendus un peu partout, et de nombreuses plantes ornent murs et étagères.

Et vous connaissez notre amour pour les fleurs et les plantes chez Carnet du Dimanche. A l’entrée, juste à droite, une petite cuisine avec une multitude de cakes et de jus appétissants vous met l’eau à la bouche pendant votre attente. Vous aurez le choix entre petite table en bois pour deux personnes, ou table en marbre pour quatre personnes avec de jolies banquettes bien confortables. Et à l’arrière, il y a même une petite salle avec une grande table surélevée pour les petits groupes.
Bref, chez Judy, on s’y sent bien !

judy-paris-8

judy-paris-1

judy-paris-9

judy-paris-7

La carte de Judy

Et maintenant, le côté gourmand. Sur le papier, Judy annonce la couleur : je n’ai pas inventé le titre de cet article, c’est tout simplement le nom du restaurant.

Pour vous en dire plus sur le concept, sachez que tous les plats que vous pourrez déguster sont imaginés par… une naturopathe australienne. Et qu’ils sont en plus sans gluten, sans lactose et sans sucre raffiné.

Alors si j’avoue que je n’ai pas franchement une idée précise sur ce qu’est une naturopathe, je suis sûr d’une chose au moment de commander : mon corps me remerciera pour ce repas.

Et qu’est-ce qu’on mange, une fois qu’on a enlevé gluten, lactose, et sucre raffiné ? A ma plus grande surprise, tout plein de choses. Rien que pour vous un très bref aperçu de la carte :

  • Salade détox légumes verts et shitakés sautés au wok, tofu mariné, noix de cajou caramélisées au tamari
  • Curry de légumes de saison
  • Chia pudding lait de coco, graines de chia et coulis de fruit frais
  • Green power bowl banane, dattes, avocat, épinard, basilic, spiruline, lait d’amande maison, fruits frais, pollen et granola cru

Avec Léa, nous nous sommes partagés deux plats : un avocado toast avec feta, oignons rouges et oeuf poché, ainsi qu’un açaï power bowl composé d’açaï (logique non ?), bananes, citron, ananas, fruits rouges, baies de goji, lait d’amande maison, fruits frais, pollen et granola cru.
Verdict ? J’ai beaucoup aimé l’avocado toast, mais malheureusement, j’ai appris que je n’étais pas un très grand fan de feta, donc je n’ai pas été conquis non plus. Mais si vous aimez ce fromage, alors foncez, vous vous régalerez !
L’açaï bowl n’a pas conquis Léa (je reconnais que si l’esthétisme du plat est à toute épreuve, il ne fait pas l’unanimité chez tout le monde), je l’ai pour ma part trouvé très bon.

judy-paris-3

judy-paris-2

Et l’addition, ça donne quoi ? Ma grande assiette d’avocado toast était à 17€, et l’açaï bowl de Léa était à 8€. En général, les prix varient de 12 à 22€ pour les plats, et entre 3 et 9€ pour les desserts / pâtisseries. Je trouve ça plutôt raisonnable et dans la moyenne, surtout quand on connait la qualité des produits qui se cache derrière tout ça. Bref, le prix ne devrait pas vous freiner !

En conclusion, j’ai été plutôt content de découvrir cette petite cantine healthy qui je trouve a un super rapport qualité-prix. Et en plus, l’endroit est vraiment agréable. J’imagine que ça doit être encore mieux avec d’éventuels rayons de soleil qui permettraient de profiter des places en terrasse. Niveau goût, nous n’avons malheureusement pas pu tester un grand nombre de leurs créations (c’est ça de se faire des pancakes maison trois heures plus tôt), mais n’hésitez pas à venir nous raconter ça en commentaire si vous en avez l’occasion !
Avec tout ça, vous devriez normalement avoir les papilles qui frémissent. Alors n’hésitez pas, et poussez la porte de Judy, vous mangerez beau et bon, dans un cadre vraiment agréable.

Je vous dis à très vite, je m’en vais manger un petit burger. Bah oui désolé, il revient au galop celui-là !

Bonne semaine à vous !

Judy, la cantine qualitarienne
18 rue de Fleurus, Paris 6ème

Vous aimerez aussi...

1 Petit Mot

  • Reply
    Lovely Pumpkin
    17 novembre 2017 at 12 h 08 min

    Cet endroit à l’air extrêmement mignon ! J’aime beaucoup la déco du lieu… et ce qu’il y a dans l’assiette wahou !

  • Laisser un Petit Mot