14ème arrondissement À paris À table

Un repas au milieu des arbres et des langoustes

Auberge du Moulin Vert

Bonjour chers lecteurs, comment allez-vous ? Vous survivez aux trombes d’eau, que dis-je, à la tornade qui touche une partie de notre douce France ? Allez, on essaie de vous consoler, vous qui êtes contraints de rester chez vous, à regarder la pluie tomber, (ou à l’écouter si vous aussi, vous avez la chance de vivre au 4ème étage, sous un toit en tôle) en vous proposant une nouvelle idée de restaurant à Paris. C’est d’ailleurs un très bon endroit où se réfugier lorsqu’il pleut, pour manger au chaud mais avec un toit en verre pour ne rien manquer du spectacle. Si je vous ai déjà convaincus, rendez-vous à l’Auberge du Moulin Vert, sinon, lisez cet article et je suis sûre que vous serez convaincus dans quelques minutes !

L’Auberge du Moulin Vert

Il faut descendre un peu au sud de la capitale, dans le 14ème arrondissement, dans lequel je vis depuis maintenant plus de trois ans pour mon plus grand bonheur. A mes yeux, c’est un très joli quartier, paisible, avec beaucoup de commerces de proximité, où il est particulièrement agréable de se promener le dimanche. Ça tombe bien non ? L’Auberge du Moulin Vert, ça sonne très rustique mais ça ne l’est pas ! Le restaurant tient son nom de la rue qui débute non loin de là où il se trouve, la rue du Moulin Vert (je préfère préciser, histoire que personne ne se retrouve dans la rue de l’Auberge, à Flacourt, dans les Yvelines. Même si je ne doute pas que ce doit être très charmant). Voilà pour l’explication de la 2ème partie du nom. Quant à la première partie, le restaurant était plutôt appelé auberge lorsqu’il a ouvert puisqu’il n’est pas tout jeune… 148 ans exactement ! Et chez Carnet du Dimanche, on ne se moque pas de vous puisqu’on vous conseille un restaurant également fréquenté par Alfred de Musset, George Sand et même Victor Hugo !

Si l’endroit est un peu chic, on retrouve également l’esprit relaxant d’une maison de campagne. Je suis passée des dizaines et des dizaines de fois devant la devanture très verdoyante du restaurant, ornée d’un petit moulin trop mignon, sans jamais me douter qu’en fait le plus gros des troncs d’arbres était à l’intérieur du restaurant, au milieu des tables ! Cela donne vraiment un cachet, en plus des immenses aquariums où les langoustes se prélassent à longueur de journée. J’ai vraiment aimé l’intérieur, très joliment décoré par Pierre Canot.

Restaurant Auberge du Moulin Vert

Le menu

Je vous parlais des langoustes qui se prélassent (qui sait pour combien de temps ?), car l’Auberge du Moulin Vert est en fait un restaurant proposant majoritairement des fruits de mer. La devanture les mets d’ailleurs bien en avant, avec un étalage impressionnant ! Mais pour ceux dont les fruits de mer ne sont pas la tasse de thé (et tant mieux d’ailleurs, ce serait très original), il y a également beaucoup d’autres plats proposés. J’ai testé ce restaurant avec mes parents et faire un choix entre tous les plats a été une véritable torture et vous comprendrez pourquoi avec des exemples de plats que l’on a dégustés :

Restaurant Auberge du Moulin Vert

Velouté de cèpes aux pétales de Saint-Jaques, châtaignes et huile de noix

Restaurant Auberge du Moulin Vert

Vins sélectionnés par Georges Dubœuf ou Paul Mas

Restaurant Auberge du Moulin Vert

Plancha de gambas, linguines à la crème de truffes

Restaurant Auberge du Moulin Vert

Magret de canard rôti, à la crème de truffes, écrasé de pommes de terre à la fleur de sel

Restaurant Auberge du Moulin Vert

Moelleux au chocolat « Dark Vador», glace maison à la vanille

 

Et voilà, j’ai faim maintenant, c’est malin ! Vous aussi ? Et bien pour 35€, on a un apéritif + une entrée + un plat + un dessert + un café. Et pour 44€, du bon vin en plus ! Si ça c’est pas du menu, je ne sais pas ce que c’est ! Ce que je sais, c’est que c’est un bon rapport qualité-prix puisque le restaurant peut se vanter de cuisiner des produits frais et achetés localement si possible, sans le biais d’intermédiaires. De plus, nous avons eu la chance d’avoir un serveur absolument adorable et aux petits soins avec nous. En revanche, il a été difficile de réserver, même en venant sur place quelques heures avant, malgré les quelques places libres rapidement prises par les habitués du quartier. Mais si beaucoup de personnes y viennent et reviennent, c’est bien la meilleure preuve que c’est une très bonne adresse. Donc, à vos fourchettes !

L’auberge du moulin vert
34bis, rue des Plantes, Paris 14ème
01 45 39 31 31

 

Restaurant L'Auberge du Moulin Vert

Je vous vois vous lécher les babines, mais si vous n’osez pas sortir avec ce temps de chien (commentez cet article si vous avez un chien qui aime ce temps, parce que moi non), un chocolat chaud fera l’affaire en attendant de tester ce beau restaurant. Ou sinon, vous pouvez aussi vous réfugiez à la Fondation Louis Vuitton, comme vous le conseille Antho dans son super article ici. D’ailleurs, il vous retrouve mercredi pour un nouvel article, patience patience, je sais que vous avez hâte, petits impatients.

Bon dimanche !

 

Vous aimerez aussi...

2 Petits Mots

  • Reply
    Dominique Luneau
    26 novembre 2016 at 7 h 07 min

    La façade a toujours été aussi jolie… mais depuis +/- 2012 et le changement de propriètaire la décoration intérieure a été refaite et elle a perdu beaucoup de son cachet … moins guinguette que par le passé!… pour beaucoup d’habitués du coin!… il n’y vont plus car la déco intérieur a fait perdre so âme au moulin vert!… et la qualité de la nourriture aussi a fortement baissé… mais pas les tarifs! Une ambiance différente, plus jeune et plus bobo aussi! l’ambiance reste agréable mais a fait fuir vraiment la clientèle du quartier! Voila ! Le petit Moulin je l’ai toujours connu et les arbres qui traversent la verrière nont pas été modifiés ! pour la nourriture!… avant ce n’était pas en 1er un restaurant de fruit de mer mais une cuisine française plus traditionnelle et beaucoup plus généreuse dans les assiettes!… mais le nouveau propriétaire possède de nombreux restaurants de fruits de mer!… sa spécialité donc la carte a été complètement revisitée. Le cadre reste agréable pour qui ne la pas connu dans sa version plus authentique ! Je ne suis pas convaincu que dans ce cadre et cette ambiance, victor Hugo, Musset, Georges Sand… et plus récemment Serge Gainsbourg ou Coluche ainsi que Véronique Sanson qui habite à 300 mètres mais qui ne le fréquente plus… auraient fréquenté l’auberge du Moulin vert. pour ne pas donner une note négative, le menu unique du soir reste agréable avec sa formule tout inclus du soir comme décrite dans le blog à 44€ mais est beaucoup moins généreuse et moins fine (malgré une cuisine tendance plus nouvelle) que dans un passé récent ! On peut malgré tout y passer une soirée agréable dans un cadre peu courant à Paris!… mais par contre je confirme que depuis le changement de propriétaire c’est +/-40% des habitués qui n’y viennent plus !… mais bon, la clientèle qui la remplace n’est pas désagréable même si cela a un peu retiré de son âme à l’auberge! Il y a encore +/- 5 ans les personnes non habituées du quartier y étaient les invités!… maintenant ils en sont devenus plus… les maîtres des lieux avec la politique du propriétaire Garry Dorr et son approche plus business ont fait un peu de tort à l’histoire de l’auberge… et de ces illustres fantômes ! La devanture et le grand vivier bien sur sont récents… arrivés avec M. Garry Dorr ! Bon j’espère ne pas avoir été trop long dans mon commentaire!… Lol ! Dominique Luneau (drcbcc)

    • Reply
      Aurélie
      29 novembre 2016 at 17 h 30 min

      Bonjour Dominique ! Tout d’abord, merci beaucoup pour le temps que tu as pris pour rédiger ton commentaire. On en apprend un peu plus sur l’histoire du restaurant et je comprends que la nouveauté en terme de décoration et de plats te laissent un goût amer, toi qui connait le restaurant depuis plusieurs années. En y déjeunant un dimanche midi, j’ai pourtant eu l’impression que la plupart de la clientèle était constituée d’habitués !
      Mais les restaurants florissant de tous parts à Paris, il était peut être nécessaire pour la survie de l’auberge de lui donner un coup de jeune, qui sait. 🙂 En tout cas, en tant que nouvelle cliente, j’ai bien aimé cette « nouvelle auberge », le cadre étant tout de même très agréable et les plats succulents ! J’espère que tu prendras également plaisir à y manger à nouveau un jour !

    Laisser un Petit Mot